2016-2020 : Retour sur l’histoire de Hopoli

L’histoire de Hopoli chaque semaine

Une grande partie de l’Humanité était presque à l’arrêt ces dernières mois, confinée, en attente de pouvoir reprendre une vie « normale ».
Pour Hopoli, le confinement a été l’occasion de se poser et de regarder derrière nous pour voir tout le chemin parcouru.

Chaque vendredi, on vous livre de façon sincère un moment qui a marqué l’histoire de Hopoli, courte mais très intense !
Voici donc la 1ère partie de cet article qui sera mis à jour chaque vendredi :

#1 : Faut-il croire en ses rêves ?

Publié le 24 avril 2020.

Lorsque Benjamin a testé le 1er prototype de Hopoli le 31 mars 2016, il a eu une révélation. il a vu tout le potentiel de son invention. Mais à l’époque aucun système n’existait pour changer la housse de couette et il est passé par des phases de doute quant au projet qu’il était en train de réaliser. « Je trouve ça super pratique, mais est-ce que les gens auront le même avis ? Est-ce que je fais bien de m’obstiner à le développer ? ». Et finalement il s’est obstiné. Il a décidé d’en parler d’abord à sa famille puis à ses amis pour récolter leurs avis. Le projet n’était pas encore bien construit et tous n’ont pas vu où il voulait aller avec ses « pinces bizarres », mais ils l’ont encouragé et il est resté motivé. Il faut dire que les obstacles ont été nombreux, mais cela fera l’objet d’un autre post vendredi prochain 😉

#2 : Comment construire un projet quand on n’a pas d’argent ?

Publié le 1er mai 2020.

L’obstacle majeur auquel Hopoli a dû faire face au démarrage était le manque d’argent. Benjamin a eu l’idée de Hopoli en 2016 mais il n’avait pas l’argent nécessaire au développement du produit, qu’il estimait à l’époque entre 40 et 45 000€. Il s’est donc rapproché d’un fablab, une association disposant d’imprimantes 3D, découpeuse laser, découpeuse vinyle… : le Funlab à Tours. L’association lui a permis de créer 25 prototypes imprimés en 3D en l’espace de 10 mois pour un coût dérisoire, et de finalement déterminer quelle serait la forme finale de Hopoli, alliant praticité et ergonomie.

Second très gros obstacle : faire produire le 1er stock de 5000 pièces de Hopoli en usine quand on n’a pas d’argent, autant dire mission impossible ! Sauf quand on peut compter sur la générosité de la famille, des amis et du public : c’est ce qu’on appelle le crowdfunding, ou financement participatif.
Benjamin a lancé la campagne fin 2017 en espérant que le projet plairait au monde. Le 1er jour, il recevait des contributions et des messages d’encouragement du monde entier !!
Alors que les pré-commandes affluaient, Benjamin se rendait compte qu’il allait être suivi tout au long de son parcours et que Hopoli avait un bel avenir.
C’est l’occasion, une nouvelle fois, de VOUS remercier très chaleureusement : la solidarité donne naissance à de très belles histoires, on le voit bien en ce moment ! Sans vous, l’histoire de Hopoli n’aurait pas été possible.

#3 : Le jour où Cdiscount a dit non à Hopoli

Publié le 8 mai 2020.

Hopoli a participé à l’émission d’M6 Mon Invention vaut de l’Or début 2019. L’invention a tout d’abord été pré-sélectionnée par la production de l’émission. Fort de cette première petite victoire, nous nous sommes déplacés à Nimes pour participer à un salon sur lequel M6 filmait tous les demi-finalistes de l’émission. Le jury composé de Jérôme Bonaldi, Emmanuelle Rivassoux et Erika Delattre a lui aussi été conquis immédiatement et a offert à Hopoli son billet pour la finale. Bref, tout nous souriait et les indicateurs semblaient tous au vert.

Nous avons donc participé à la finale de l’émission, tournée en public en mai 2019 lors du Concours Lépine. Lorsque les « experts de la grande distribution » (dénomination qui leur était donnée à l’antenne) arrivent sur le stand de Hopoli, c’est la douche froide : selon eux le produit ne répond à aucun besoin, il n’y aura pas de client et le prix de 29,90€ est très mal déterminé car beaucoup trop cher. Même en leur expliquant que la production en France a un coût et que le produit a déjà fait ses preuves en se vendant dans le monde entier, rien n’y fait : ils refusent le produit.

La scène a eu lieu le matin du tout premier jour du Concours Lépine (qui dure 12 jours), et même si nous étions convaincu que notre produit était une pépite notre motivation en a pris un gros coup dans l’aile. Aujourd’hui encore la réaction très fermée des experts de la grande distribution reste un mystère. Comment ont-ils pu passer à ce point à côté de la médaille d’Or du Concours ? Heureusement tout est bien qui finit bien, une semaine plus tard le Concours Lépine attribuait la médaille d’Or à Hopoli et un très gros buzz démarrait. Comme quoi il faut parfois s’accrocher malgré les coups durs !

#4 Concours Lépine, l’envers du décor

Publié le 15 mai 2020.

Vous le savez peut-être, une grande partie de la notoriété de Hopoli a été acquise grâce au Concours Lépine qui s’est déroulé en mai 2019 à Paris. Si le concours a apporté une exposition médiatique inespérée, il a aussi eu des conséquences très difficiles à gérer. En effet, au moment du concours nous démarrions tout juste la commercialisation de notre invention. Nous avions un stock très réduit, à peine quelques centaines de Hopoli. Nous attendions une livraison de pièces qui devait nous permettre de fabriquer plus de Hopoli après le concours. Dès le début du concours les médias se sont rués sur notre stand et toutes les télévisions voulaient filmer l’invention. C’est comme cela que nous sommes passés au JT de TF1, dans Télématin sur France 2, dans plusieurs JT de France 3, dans 4 émissions d’M6, etc. Conséquence : nous avons épuisé notre stock en quelques jours. Et la demande a été multipliée par 10 dès le lendemain de la remise de la médaille d’Or. Bref, en quelques jours nous avions des milliers de commandes à honorer, mais nous n’avions pas de stock.

C’est pile à ce moment que notre fournisseur nous a annoncé que la livraison des pièces aurait du retard, et nous avons vu le ciel s’assombrir rapidement. Nous nous étions engagés à livrer des milliers de Hopoli dans un délai que nous ne pouvions plus tenir, et les clients commençaient à se poser des questions tout à fait légitimes. La livraison des pièces devait avoir quelques jours de retard, elle s’est finalement faite attendre pendant 1 mois ! En ajoutant à cela le délai de conditionnement, nous avons eu parfois plus d’un mois et demi de retard sur la livraison. Cela a engendré des conséquences auxquelles nous n’avions pas pensé. Nous avions pris l’habitude de répondre à tous les messages sans exception et de façon personnalisée, nous avons donc passé en moyenne 10h par jour à répondre à toutes les interrogations, pendant près de 2 mois ! Et cela a tellement désorganisé la toute petite entreprise que Hopoli était à l’époque que nous avons parfois douté d’être capable de continuer l’aventure. Heureusement nous avons eu l’énorme chance d’avoir une très grande majorité de clients patients qui comprenaient ce que le buzz médiatique impliquait pour notre entreprise naissante.

En analysant la situation à froid, on se dit qu’on aurait peut-être dû ne pas accepter les commandes que nous ne pouvions pas honorer immédiatement, mais nous aurions stoppé le développement de l’entreprise et nous n’aurions pas pu embaucher par la suite. Aucune solution n’était parfaite. Nous avons géré la crise comme nous avons pu. Une chose est sûre, nous avons appris une belle leçon et cela ne nous arrivera plus !

#5 : Hopoli sur les chapeaux de roues

Publié le 22 mai 2020.

La semaine dernière nous vous racontions les conséquences (parfois difficiles à gérer) de la médiatisation extrême générée par la médaille d’Or du Concours Lépine. Cette semaine nous avons décidé de vous parler des conséquences à plus long-terme.

Un coup de projecteur comme celui-ci est une aubaine pour une entreprise naissante. Il permet de faire connaître le produit et donc de lui donner une image de marque auprès des Français, mais il permet également de trouver des distributeurs, des partenaires, des financeurs, etc. Les conséquences sont nombreuses et elles touchent à des domaines très variés.

Pour Hopoli la première conséquence a été l’augmentation de la trésorerie de l’entreprise. Une fois les commandes auprès de nos fournisseurs payées et les produits envoyés aux clients, le reste de la trésorerie nous a permis de construire les fondations de l’entreprise. Nous avons donc lancé le développement de la seconde version de Hopoli adaptée aux portes à recouvrement (portes qui ne sont pas plates sur le dessus), puis Sarah a rejoint l’équipe. Un premier poste salarié qui sera suivi par d’autres.

Parmi les conséquences d’un tel buzz médiatique, il y a aussi tous les partenaires avec lesquels nous avons commencé à discuter. Nous avons trouvé notre partenaire logistique qui envoie les commandes de Hopoli chaque jour avec une réactivité digne des plus grandes plateformes de e-commerce. Nous avons aussi rencontré de nombreux partenaires qui voulaient distribuer Hopoli sur tous les circuits de distribution ! Cela a lancé une nouvelle étape pour Hopoli.

Pour résumer, les conséquences du Concours Lépine ont été très nombreuses et surtout très soudaines. Par cet article nous souhaitions aussi remercier le Concours Lépine de nous avoir permis de développer notre invention si vite, ainsi que vous tous qui nous suivez depuis parfois 3 ans. MERCI ! 🙂

#6 : L’impact du COVID-19 pour Hopoli

Publié le 29 mai 2020.

Le COVID-19 a eu l’effet d’un ras-de-marée sur une grande partie du monde. Les répercussions ont été économiques, sociales, politiques et mêmes sociétales. Chez Hopoli, nous sommes conscients que nous ne vendons pas un bien de première nécessité et nous nous attendions à une forte baisse des ventes. Nous avions malheureusement raison. Dès le début du confinement nous avons vu les ventes s’effondrer à un niveau jamais vu encore dans la courte vie de Hopoli.

Une crise si intense ne met pas en danger un grand groupe ayant beaucoup de liquidités, mais ce n’est pas la même histoire pour toutes les petites entreprises, celles qui démarrent, celles qui ont des emprunts, celles qui vivent « au jour le jour » faute de moyens financiers conséquents. Leur disparition aurait des conséquences dramatiques, et c’est précisément là que l’État a un rôle très important à jouer, celui d’endetter les Français pour permettre aux entreprises les plus fragiles de continuer de faire vivre leurs employés.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, nous sommes en pleine phase de déconfinement et nous voyons déjà la reprise de nos ventes s’amorcer. Les aides de l’État nous ont été bénéfiques et notre entreprise s’en est bien tirée mais nous savons que ce n’est pas le cas de tout le monde. Nous avons une grosse pensée pour les femmes et les hommes qui s’acharnent depuis parfois plusieurs années à essayer de pérenniser leur entreprise et qui s’apprêtent à mettre la clé sous la porte.

Malgré tout, cette crise aura eu des conséquences très positives : elle nous aura obligé à repenser notre façon de consommer ou encore notre rapport à l’autre. Nos choix individuels ont des conséquences à l’échelle nationale voire mondiale et il faudra en prendre conscience si nous voulons vivre dignement. Repensons notre façon de vivre dès à présent pour vivre mieux demain 🙂

 
Au travers de cet article nous avons essayé de vous livrer les moments qui ont marqué la courte histoire de Hopoli. Nous nous sommes efforcés d’être sincères et justes, et nous espérons que cela vous aura permis de comprendre un peu mieux les étapes par lesquelles nous sommes passés. Si vous avez des questions, ça se passe dans les commentaires 🖊️
N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook et Instagram.

1 Commentaire(s)

  1. Faby74 dit :

    J’ai commandé 6 hopoli pour offrir à Noël l’année dernière, j’ai toujours mis un point d’honneur à offrir original et Français, et ce cadeau fût et est encore très apprécié. Bravo et merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *